Processus de développement du Plan d’Action National 2020-2022

A l’image deux plans précédents, PAN 2016-2018 et PAN 2018-2020, le Plan d’Action National 2020-2022 de Gouvernement Ouvert est le fruit de plusieurs travaux et réflexions conduits par l’ensemble des acteurs OGP avec le reste de la population à travers une série d’actions : des consultations publiques en ligne, des séances de travail avec les principaux acteurs concernés et trois ateliers (un atelier de synthèse des propositions de thématiques, un atelier d’élaboration du projet de plan, et un autre de pré-validation du projet de plan) pour s’assurer de l’implication et de la participation de tous, dans le respect du principe de co-création.

Le détail du processus d’élaboration se décline comme suit :

L’objectif de tout ce processus est de doter notre pays d’engagements pertinents au regard des principes de l’OGP, c’est-à-dire des engagements spécifiques et précis au niveau de leur description et des activités clés subséquentes.

Pour le développement du présent Plan d’Action National, la Société civile a été associée à toutes les étapes, lui permettant de donner régulièrement son point de vue, dans l’esprit de la co-création du Plan d’Action.

Par ailleurs, le Comité Interministériel OGP (CI-OGP) a joué son rôle de caution politique en donnant des orientations claires quant à la suite à donner aux engagements du précédent Plan d’Action qui n’ont pas été totalement exécutés. Il a également instruit la rédaction d’une communication en conseil des Ministres, où les structures porteuses d’engagements dans le Plan 2020-2022 sont invitées à
s’impliquer aux travaux d’élaboration du Plan afin que le pari de pouvoir le transmettre le 31 décembre 2020 soit respecté.

Quant au Comité Technique OGP (CT-OGP), il a traduit en actes cette volonté politique en engageant toutes les étapes avec les différentes parties prenantes.

Les structures publiques identifiées pour porter des engagements ont participé pleinement en renseignant les différentes composantes du canevas telles que formulées dans le manuel des points de contact OGP.

Enfin, la Société Civile et le Secteur Privé ont apporté leurs suggestions, avis et critiques lors de la mise en place du processus. Les discussions qui s’en sont suivies ont permis de disposer d’une esquisse du Plan d’Action National 2020-2022 qui est le
résultat de cette fructueuse collaboration lors des différentes rencontres (réunions, ateliers et consultations).

La validation par le CI-OGP suivie de la transmission aux instances de l’OGP
constituent la dernière étape de ce processus de co-création.