L’Open Government Partnership (en abregé OGP) ou Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), est une initiative lancée en septembre 2011 par les Etats Unis, le Royaume Uni, l’Afrique du Sud, les Philippines, la Norvège, le Mexique, l’Indonésie et le Brésil.

Cette initiative vise à promouvoir :

Depuis son lancement en 2011, 79 pays et 20 gouvernements ont adhéré à l’initiative.

Le nombre de pays africains membres du Partenariat est de treize (13), à savoir, l’Afrique du Sud, Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, le Libéria, le Malawi, la Maroc, le Nigeria, la Sierra Leone, le Sénégal et la Tunisie.

L’Etat du Kaduna, au Nigéria a rejoint l’initiative en 2018.

L’OGP vise cinq défis majeurs que sont :

L’adhésion d’un pays ou d’un Gouvernement à l’OGP est conditionnée par l’obtention du statut d’éligibilité et l’envoie d’une lettre d’intention.

Un pays devient éligible à l’OGP par le respect des principaux critères d’éligibilité que sont :

Chacun de ces critères est noté sur quatre (04) points par l’OGP. Un pays qui obtient une note de 12 sur 16, c’est-à-dire, 75% du total est éligible à l’OGP.

Les évaluations sont réalisées à deux niveaux. Le premier niveau est le fait d’institutions indépendantes vis-à-vis de l’OGP et spécialisées par critère. Il s’agit de :

Le second niveau est assuré par l’OGP qui attribue ses scores pays en se basant sur l’évaluation faite par les institutions indépendantes et spécialisées.

Tout pays désireux de participer à l’initiative OGP doit soumettre une lettre d’intention au Comité des Co-Présidents de l’OGP, après l’obtention du statut d’éligibilité. La lettre d’intention indique que le pays endosse la déclaration commune de septembre 2011 pour un Gouvernement Ouvert et qu’il souhaite adhérer à l’initiative.

Les obligations des pays membres sont de plusieurs ordres.

La Côte d’Ivoire a été déclarée éligible à l’OGP le 28 juillet 2015, avec un total de 12 points. Cette éligibilité a été possible grâce à:

La Côte d’Ivoire est membre de l’OGP depuis le 28 octobre 2015, après la soumission de sa lettre d’intention. Depuis cette date, la Côte d’Ivoire se conforme aux obligations liées à son statut.

Ainsi, les documents budgétaires ivoiriens, notamment, le projet de loi des finances, la loi de règlement, la déclaration générale de conformité et le rapport définitif de l’exécution budgétaire font l’objet de publication régulière.

De même, le premier Plan d’Action National 2016-2018 de la Côte d’Ivoire est disponible depuis le 30 juin 2016.

Le premier rapport d’auto-évaluation à mi-parcours a été produit en septembre 2017 tandis que le rapport d’évaluation indépendante de fin a quant à lui été publié en avril 2018. Ce dernier rapport est commandité directement par l’OGP qui commet un Expert indépendant à cette tâche.