Engagement 1 : Publier le nombre de carats de diamant exporté à partir de la Côte d’Ivoire ainsi que les certificats du Processus de Kimberley y afférents chaque année

  • Accueil 2
  • Engagement 2016 - 2018
  • Engagement 1 : Publier le nombre de carats de diamant exporté à partir de la Côte d’Ivoire ainsi que les certificats du Processus de Kimberley y afférents chaque année

Ministère de l’Industrie et des Mines / Secrétariat Permanent de la représentation du Processus de Kimberley en Côte d’Ivoire (SPRPK-CI)

Fin de l’embargo sur les diamants bruts ivoiriens ;Déficit d’informations sur les transactions concernant le diamant ;poursuite des efforts de mise en œuvre des actions de la stratégie post embargo.

Informer la population sur la commercialisation du diamant ivoirien Accompagner tous les lots de diamants exportés d’un certificat d’origine ; Attribuer des cartes aux différents acteurs ;Enregistrer les productions et ventes dans des cahiers de vente et de production ;Publier le nombre de carats exportés et les certificats de Kimberley y afférents.

Renforcement du système de traçabilité du diamant brut produit en Côte d’Ivoire conformément aux dispositions du processus de Kimberley ; Maîtrise des chaines de production, d’enregistrement et de traçabilité notamment la délivrance des cartes aux différents acteurs de la production, et la délivrance du Certificat du Processus de Kimberley.

L’accès à l’information fait partie des attentes des populations. La question de l’exploitation et de la commercialisation des ressources minières en général et du diamant en particulier fait partie de leurs préoccupations dans la mesure où la maîtrise de cette activité et des transactions y afférentes peut contribuer à assurer la stabilité socio-politique du pays à travers une maitrise et une meilleure gestion des ressources provenant de l’activité du diamant Au regard des valeurs de l’OGP, cet engagement renferme les problématiques portant sur : l’accès à l’information ;l’amélioration de la transparence et de la gouvernance ;la participation des citoyens ; la poursuite de la mise en place du système de contrôles internes par l’identification de tous les acteurs de la chaîne ;la création de communautés plus sécurisées à travers la mise en œuvre d’actions de lutte contre la fraude.

La mise en œuvre de cet engagement inclue une dimension régionale, avec un volet portant sur l’harmonisation régionale au niveau des 4 pays producteurs de diamant de l’Afrique de l’Ouest appelés les pays du Fleuve Mano. Ces pays harmonisent régulièrement leurs stratégies pour éviter que le diamant d’un Etat se retrouve chez un autre.

Leave A Comment

X